Portraits d'ambassadeurs

Image
lot, attractivite, portrait, ambassadeur

La toute première édition du salon des sites remarquables du goût de Martel aura lieu du 15 au 17 avril, afin de valoriser la noix du Quercy. Quoi de mieux qu’un événement autour d’un produit emblématique pour faire rayonner le Lot ? Anaïs Prulière, ambassadrice « Oh my Lot ! » et organisatrice de ce rendez-vous à ne pas manquer, a à cœur la promotion du territoire.

Entre Anaïs et le Lot, c’est une véritable histoire d’amour ! Née à Poitiers, elle a fait ses études à Lille. Puis elle a travaillé plusieurs années en tant qu’autoentrepreneur à l’étranger (Angleterre, Ecosse, Suède, Norvège, Australie…), dans le commerce international de produits français. Elle a d’ailleurs gardé le goût du voyage, même si elle a mis ses périples entre parenthèses depuis l’arrivée de sa fille et la crise sanitaire. En rendant visite régulièrement à sa mère domiciliée à Souillac, elle est tombée amoureuse du département et s’est installée à Montvalent il y a quinze ans. Vous l’aurez compris, le terroir c’est son dada ! Elle a donc ouvert trois magasins de produits locaux et artisanaux à Rocamadour, Carennac et Martel, où elle réside actuellement. Elle y travaille avec son mari, et vend exclusivement des spécialités lotoises : huile de noix, confit de canard, miel, confiture, pâte à tartiner, noix caramélisées faites maison, fromage de chèvre etc. « Nous ne sommes pas producteurs, mais transformateurs. Ce qui nous tient à cœur c’est de valoriser les produits fermiers et de mettre à l’honneur nos amis producteurs ».

Lorsque l’opportunité s’est présentée de devenir présidente de l’association des sites remarquables du goût de Martel, c’est tout naturellement qu’Anaïs s’est lancée dans cette aventure. Avec l’aide de six personnes, elle a organisé un salon à Martel pour mettre en valeur la noix : une grande première ! Le coup d’envoi sera donné vendredi 15 avril, en présence du chef Thierry Marx. Pendant trois jours, les visiteurs auront le plaisir de déguster des produits typiques dans un village lotois : canard, agneau du Quercy, lavande, rocamadour, vin de Cahors, croustilot, truffe et noix bien sûr. Ils pourront échanger avec 25 producteurs passionnés, venus des quatre coins de la France pour présenter leurs productions. Cinq chefs étoilés lotois proposeront des démonstrations culinaires. Au programme également : conférence animée par Claudine Boyer sur le thème « Le noyer dans tous ses états », visite du moulin à huile et de la station expérimentale de la noix, présence du conteur Clément Bouscarel, exposition « Tourins et Toupines » organisée par le Pays d’Art et d’Histoire, jeu de piste... 

Anaïs ne demandait qu’à ajouter une corde à son arc d’ambassadrice en organisant ce salon. « Je me déplace souvent dans toute la France pour exposer des produits 100% fabriqués dans le Lot, et j’avais à cœur de le faire à Martel. C’est ma façon de contribuer à la promotion de notre territoire. L’organisation événementielle m’a beaucoup plu, car elle m’a permis de rencontrer beaucoup de monde de de connaître davantage mon village et tous ses acteurs »

De plus en plus de Lotois prennent des initiatives qui contribuent à faire rayonner le territoire. Vous aussi, rejoignez le réseau des ambassadeurs « Oh my Lot ! »

Image
lot, attractivite

Céline et Pascale, ambassadrices « Oh my Lot ! », participent au Raid Amazones : un raid multisports 100% féminin et solidaire.

Elles vont porter les couleurs du Lot jusqu’au Sri Lanka lors du Raid Amazones : une expérience qui conjugue sport et humanitaire, dans un pays différent chaque année. Pour la 20ème édition, 300 participantes réparties en équipes de 2 ou 3 s’élanceront sur la ligne de départ fin mars. Le concept ? Se défier le matin en VTT, course à pied, canoë, tir à l’arc ou course d’orientation, et réaliser des actions solidaires mises en place par les organisateurs auprès de la population locale l’après-midi pendant dix jours. Les bénéfices réalisés par l’équipe Lot’AmaZines de Céline et Pascale seront reversés à l’association figeacoise « Ayiti Bel », qui s’engage à ce jour à construire des sanitaires dans une école haïtienne. Une trentaine de sponsors (particuliers et entreprises) à 99% lotois, soutiennent leur projet.

Lotoises et fières de l’être, Céline et Pascale habitent toutes les deux le village de Camburat, proche de Figeac. Pascale est assistante maternelle, tandis que Céline occupe le poste de responsable du service juridique d’un cabinet comptable à Cahors. Ce qui rassemble les deux amies et voisines ? La soif de découverte et l’envie de profiter de chaque instant, en partant du principe que rien n’est impossible. « Ce qui nous a attiré dans cette aventure, ce sont les valeurs de solidarité, entraide et humanité, qui nous correspondent. L’idée d’échanger avec les habitants nous a plu, car nous avons déjà voyagé ensemble en famille dans plusieurs pays avec ce même objectif de rencontres. Même si le sport n’était pas notre principale motivation, nous nous sommes prises au jeu en nous initiant à différentes disciplines ». Lorsqu’elles ne s’entraînent pas, Céline se passionne pour la décoration et Pascale pour tout ce qui a trait à la nature.

De plus en plus de Lotois prennent des initiatives qui contribuent à faire rayonner le territoire. Vous aussi, rejoignez le réseau des ambassadeurs « Oh my Lot ! »

Image
lot, attractivite

Pour la seconde année consécutive, la section foot du Collège-Lycée Jeanne d’Arc de Figeac arbore fièrement la marque « Oh my Lot ! » sur les terrains : une initiative de Patrick, responsable de la section.

Patrick et la section s’engagent dans la démarche « Oh my Lot ! » à différents niveaux : mention lors d’interviews, sur le site de l’établissement, les réseaux sociaux et en communiquant lors de salons associatifs, scolaires et/ou professionnels. La journée de sélection qui a lieu chaque année est l’occasion de faire la promotion du département auprès des nouveaux candidats et de leurs familles et amis, venant d’autres régions. En effet, la section football accueillent des joueurs/élèves des quatre coins de France. Elle organise d'ailleurs, le 12 février des portes ouvertes au collège-Lycée Jeanne d’Arc de Figeac. Patrick a également pris l’initiative de créer des maillots « Oh my Lot ! » pour tous les jeunes. Une belle visibilité pour le territoire, surtout lorsque l’on sait qu’il s’agit de la seule section labellisée FFF du Lot : un véritable outil de formation pour les jeunes, qui combinent leurs études et leur passion. De plus, les 76 jeunes de la section se déplacent dans toute la France pour les matchs. Ils deviennent ainsi les ambassadeurs d’une offre de formation, qui montre la qualité et le dynamisme du Lot en matière de sport en milieu scolaire. Les résultats sportifs participent aussi à développer la notoriété et la visibilité du 46, avec treize titres départementaux, quatre titres académiques, un titre inter-académique et une participation au Championnat de France.

Originaire de Haute-Savoie, Patrick a démarré sa carrière professionnelle à Auxerre. Après treize années de jeu à haut niveau, il est passé à des fonctions d’encadrement en validant ses diplômes d’entraîneur. Il s’est installé dans le Lot en 2006 à Capdenac Le Haut, pour la mise en place de la section football du Collège-Lycées Jeanne d’Arc de Figeac. Il a aujourd’hui une double casquette : responsable de la section en tant qu’éducateur et formateur de jeunes talents, mais également entraîneur de l’équipe de Biars/Bretenoux. « Depuis 15 ans chaque année est un challenge pour rester le premier outil de formation football du District du Lot tout en maintenant le cahier des charges (exigeant) du Rectorat. Les effectifs ont grossi depuis 2006 ! De 12 collégiens, nous sommes passés à 76 élèves (collège + lycées) en 2021. J’adore le Lot, son tissu associatif riche d’un point de vue sportif ».

De plus en plus de Lotois prennent des initiatives qui contribuent à faire rayonner le territoire. Vous aussi, rejoignez le réseau des ambassadeurs « Oh my Lot ! »

Image
lot, attractivite, oh my lot, portrait, temoignage, ambassadeurs, rallye

Emilie et Virginie, ambassadrices « Oh my Lot ! », participent au rallye Aïcha des gazelles du Maroc : un rallye 100% féminin dans le désert marocain.

Elles représentent le Lot au rallye des gazelles : une aventure humaine qui réunit chaque année quelque 300 participants. Pour la 31ème édition, près de 200 équipages prendront le départ de cette course d’orientation. L’objectif ? Relier chaque point d’étape à l’aide d’une boussole et d’une carte, en faisant le moins de kilomètres possible. Les bénéfices réalisés par Virginie et Emilie lors du rallye seront reversés à l’association « Rêve », qui exauce les souhaits des enfants malades. Pour soutenir leur projet, une cagnotte est ouverte ici :  https://www.helloasso.com/associations/brunes-2-gazelles/collectes/rallye-aicha-des-gazelles-du-maroc-2021

Toutes deux originaires d’Occitanie, Emilie a toujours travaillé dans l’administration, tandis que Virginie est employée de banque. Elle a effectué sa scolarité à Cahors, a suivi un DUT à Figeac et s’est installée du côté de Cahors. Si leurs chemins se sont croisés, c’est grâce à leur goût pour l’aventure et le dépassement de soi et l’envie de relever ce défi. « Au début, ce projet nous paraissait tellement loin et inaccessible. Mais en se donnant les moyens, tout le monde peut y arriver. Monter une structure, trouver des fonds, organiser des événements, créer un site Internet, des affiches, animer des réseaux sociaux : nous avons appris un million de nouveaux métiers ! Ce qui nous plaît, c’est de sortir de notre zone de confort. Nous allons par exemple devoir apprendre à poser des points sur une carte, piloter un 4x4 sur un terrain sableux, faire un peu de mécanique… Nous apprécions aussi les valeurs humaines portés par l’événement : entraide… »

De plus en plus de Lotois prennent des initiatives qui contribuent à faire rayonner le territoire. Vous aussi, rejoignez le réseau des ambassadeurs « Oh my Lot ! »
 

Image
lot, attractivite, oh my lot, portrait, temoignage, installation, cahors

Marc, fidèle ambassadeur « Oh my Lot ! », a mis en lumière l’excellence de la gastronomie lotoise à Paris, en remportant la finale du quatrième Trophée du Petit Déjeuner Gourmand.

Grand passionné de cuisine, Marc a choisi d’ouvrir son restaurant dans le Lot pour une seule bonne raison : la qualité des produits gastronomiques et les nombreuses bonnes tables. Il bénéficie du titre de maître restaurateur, et fait partie des « Bonnes Tables du Lot » et des « Tables et Auberges de France ». Il a rejoint le réseau d’ambassadeurs « Oh my Lot ! » pour apporter sa pierre à l’édifice et promouvoir les savoir-faire et le bien-vivre lotois. Dans cette logique, il a participé à la quatrième édition du Trophée du Petit Déjeuner Gourmand, qui a eu lieu le 17 novembre à l’Ecole de Paris des Métiers de la Table (EPMT). Ce concours a réuni 19 candidats de 10 régions différentes autour d’un même défi : préparer un petit déjeuner brunch en 2h30, sur le thème de la tartine. Marc a représenté fièrement le Lot en proposant un menu autour des produits locaux : cheesecake au rocamadour, confiture de lait de brebis, pain maison... De l'utilisation d'ingrédients lotois au dressage dans de la porcelaine Virebent du Lot, impossible de faire plus local : une initiative qui a séduit le jury puisqu’il a remporté la compétition ! « En tant qu'ambassadeur du département, j’ai à cœur de valoriser les produits du terroir, le travail en équipe avec des artisans lotois et le bien manger, tout en cassant les codes. Je remercie l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH), le Département du Lot et « Oh my Lot ! » pour leur accompagnement »

Originaire du Lot-et-Garonne, Marc s’est formé à l’hôtellerie-restauration à Nérac où il a obtenu un bac professionnel, un CAP puis une mention complémentaire « cuisinier en desserts de restaurants ». Il y a également rencontré sa femme, native de Figeac, avec qui il a eu deux enfants. Ils ont travaillé plusieurs années aux quatre coins de France : de la Bretagne au Tarn-et-Garonne, en passant par le Lot, Bordeaux, Val d’Isère, Montpellier, le Vaucluse, Porquerolles… Ils ont décidé de retourner vivre dans le département du Lot pour sa qualité de vie, et ont racheté le Restaurant Le Marché à Cahors en 2018. « Nous nous sentons bien ici, pour rien au monde nous ne repartirions. Nous avons réouvert le restaurant à peine quelques jours après l’avoir acheté, en y apportant nos influences. Nous aimons cuisiner les crustacés, les poissons issus de la pêche locale, partager nos recettes et expliquer que les produits locaux offrent une qualité remarquable. Notre credo : simplicité, partage et convivialité, qui correspondent d’ailleurs aux noms de nos menus ».

Lorsqu’il quitte ses fourneaux, Marc apprécie les activités de pleine nature (VTT, pêche) et profite des belles infrastructures présentes dans le 46. Il aime également la musique, et il soutient le club de rugby de Cahors.