Portraits d'ambassadeurs

Image
Laÿla Nahas L'oiseau Lyre Ambassadrice

De l’Arc de Triomphe à Carlucet, il n’y a qu’un pas ! Laÿla, designeuse, a su le franchir. En 2016, elle a emménagé dans le Lot où elle s’est créé une vie sur-mesure. À présent, elle souhaite s’investir dans la valorisation du territoire à travers son activité artisanale.

Entre le prestige de l’avenue Kleber (Paris 16) et les plateaux calcaires des Causses du Quercy, Laÿla n’a pas hésité ! Il y a encore trois ans, elle travaillait en tant que designeuse joaillerie à Paris. Aujourd’hui, elle a suivi son compagnon jusqu’à Rocamadour et a lancé sa propre marque, L’Oiseau Lyre, une enseigne de papeterie, bijoux et objets de décoration en papier. Un tournant à 360°qu’elle est loin de regretter : « Lorsque je suis arrivée je suis restée béate devant la beauté des paysages ! Il y a quelque chose de magique ici que je n’ai jamais vu nulle part » confie-t-elle.

« J’aime partager des instants de beauté quotidiens »

Persuadée que le Lot est un département qui tend à être connu, elle ne manque pas une occasion d’en valoriser chaque recoin, notamment à travers son compte instagram @atelier.loiseaulyre. Aux photos de ses créations, se mêlent de superbes clichés tout droit sortis d’un conte de fée. On y voit des biches capturées au beau milieu du parc des Causses ou encore un coucher de soleil dans la forêt lotoise, le tout accompagné des hashtag #ohmylot et #jhabiteenvacances. « J’aime partager des instants de beauté quotidiens. C’est ma manière de faire connaître le Lot. Si je peux valoriser le territoire à travers mes créations je n’hésite pas » déclare-t-elle.

Malgré l’amour qu’elle porte à sa terre d’adoption, Laÿla a conscience que s’expatrier en milieu rural nécessite une adaptation. C’est pourquoi elle est prête à s’investir dans l’accueil des nouveaux arrivants : « Ici, se créer un réseau prend plus de temps qu’en ville. En tant qu’ambassadrice j’ai envie d’aider les nouveaux arrivants, avec des conseils, des bons plans, une écoute… peu importe ! Je sais que ce premier contact peut tout changer ».

Il se pourrait donc que vous la croisiez lors des prochains événements auxquels nous participons. Elle se fera un plaisir de vous rencontrer et de vous en dire plus sur son histoire !

 

Image
Melanie Troublé Oh My Lot

En juin 2018, Mélanie a quitté Bordeaux avec son mari et son fils pour ouvrir un bar à bière sur Cahors. Enchantée par ce changement de vie, elle souhaite faire connaître le Lot qu’elle considère comme sa terre de cœur.
 

Mélanie a tout de suite adhéré à Oh My Lot, à tel point qu’elle a baptisé son bar « Oh My Beer ». Un clin d’œil à notre démarche qui n’est pas passé inaperçu : « Régulièrement on me demande si je suis reliée à Oh My Lot ! (rires) Je réponds que oui, d’une certaine façon, puisque j’en suis une ambassadrice » confie-t-elle.

Après 30 ans de vie citadine à cent à l’heure, déménager à la campagne était un impératif pour la jeune femme : « Je dirigeais une boutique de prêt-à-porter à Bordeaux, un métier très prenant dans lequel je ne m’épanouissais plus. Quand nous avons découvert le Lot il y a deux ans lors de nos vacances, ce fût le coup de foudre. Cette nature et ces paysages nous ont époustouflés. Nous voulions en profiter toute l’année » raconte-t-elle.

En l’espace de quelques mois, tout était bouclé. Mélanie et son mari Florent quittent leurs emplois respectifs et débarquent à Cahors avec leur fils de 7 ans : « C’était un pari risqué d’arriver sans garantie d’embauche ! Mais nous étions sûrs de nous. L’idée d’ouvrir un bar à bière nous est venue rapidement, et grâce à la mairie nous avons pu concrétiser ce projet ».

« Je veux encourager ceux qui rêvent de changer de vie à sauter le pas »

Aujourd’hui, Mélanie et sa famille ont emménagé à Cahors dans une jolie maison avec jardin. « C’est notre petit cocon ! On y passe du temps en famille et on vit beaucoup à l’extérieur : les week-ends en balade, en semaine après le travail …  Mon fils est quasiment toujours dehors ! Lui qui souffrait de problèmes respiratoires chroniques n’en a plus aucun » soutient-elle.

Pour l’ex-bordelaise, tout le charme du territoire réside dans sa douceur de vivre : « Ici, les habitants prennent la vie du bon pied, même lorsqu’ils ont des emplois à fortes responsabilités. Dans la rue, chacun prend le temps de discuter, c’est tout nouveau pour nous ! Lorsque l’on a goûté à cette qualité de vie on ne peut revenir en arrière. J’ai choisi de devenir ambassadrice pour encourager les personnes qui rêvent de changer de vie à sauter le pas. À travers mon histoire je leur montre que c’est possible ».
 

Pour en savoir plus sur le parcours de Mélanie et de son mari Florent, n’hésitez pas à leur rendre visite au 131 rue Saint-Géry à Cahors ! Ils seront enchantés de vous rencontrer autour d’une bière bien fraîche !

Image
Elisabeth

«  Le Lot est une terre pour entreprendre »

Elisabeth est une fervente ambassadrice, passionnée par le Lot et par le développement des territoires. Elle nous a fait l’honneur de sa présence lors du dernier festival Terre en Fête à Cajarc, où elle a présenté notre démarche. 

« Pour promouvoir le Lot il faut rencontrer les Lotois et leur expliquer l’importance de communiquer sur un territoire. C’est bien d’avoir des atouts, mais encore faut-il les montrer ! J’ai décidé de participer au festival Terre en Fête pour  rencontrer nos jeunes agriculteurs lotois remplis d’idées. Je leur ai expliqué que nous n’étions pas là pour faire du marketing, mais pour faire connaître le Lot ! Qui de mieux placés que les Lotois pour témoigner des opportunités de vie qu’il y a ici ? ». 
 

« Ici, il y a tout à faire »

Entre l’agriculture raisonnée, le développement de la filière chanvre, de la lavande ou encore l’artisanat, Elisabeth pourrait parler des heures des potentialités qu’offre le Lot. « Non seulement notre territoire est peu connu, mais il n’est perçu qu’à travers le prisme touristique. Ici il y a tout à faire et on bénéficie d’une vraie politique d’accueil ! Si je suis aussi passionnée c’est parce que j’ai envie de voir arriver de nouveaux talents et de faire découvrir les merveilles de notre département. Les Lotois ont hâte d’accueillir de nouveaux voisins, faisons-le savoir ! ». 

En parallèle de son soutien à Oh My Lot, Elisabeth met un point d’honneur à valoriser le « mode de vie à la lotoise » à travers son compte instagram @au_coeur_du_lot et son groupe Facebook «  Les Petites tables du Lot ». Vous pouvez donc suivre ses aventures en attendant de la croiser sur un autre événement ! 

Image
Stevan Morel, ambassadeur Oh my Lot !

Après de nombreux voyages, Stevan s’est installé dans le Lot avec sa femme, il y a maintenant 8 ans et vient tout juste de créer une école, l’Ecole française de Cahors, pour y enseigner le français et le langage des signes. 

« Le Lot est petit, on a besoin de réseau, de connaître les gens. C’est pourquoi j’ai souhaité rejoindre les ambassadeurs Oh my Lot ! »

C’est donc en tant qu’ambassadeur mais aussi en tant que néo-Lotois, que Stevan a participé, en juillet dernier, à un atelier collectif portant sur la création d’un  site Internet destiné à promouvoir le Lot et à attirer de nouveaux habitants. Rassemblant une petite dizaine d’ambassadeurs, l’objectif de ce groupe de travail était de mieux comprendre les attentes des personnes souhaitant changer de vie et habiter dans le Lot, afin de mettre en place un site en adéquation avec leurs besoins.

Cet atelier a été l’occasion, pour chacun, de se rencontrer. Pour Stevan, ce fût un moment « informatif et intéressant ! Cela m’a permis de rencontrer d’autres ambassadeurs et de partager nos expériences ». A la suite de ces différents échanges, Stevan imagine un site pratique avec toutes les informations sur les démarches à suivre pour s’installer dans le Lot. Il est également convaincu de l’importance du rôle des ambassadeurs : « il faut des référents, des personnes qui vivent dans le Lot pour parler de la vie ici, en toute honnêteté, afin de faciliter l’installation des nouveaux arrivants. »

Image
pierre

Pierre, originaire de Gramat et étudiant à Foix en master Tourisme - TIC appliquées au développement des territoires, est très attaché à son département et convaincu de la qualité de vie dans le Lot. Pour lui, « le Lot reste incomparable et unique !  Je prends le temps de me ressourcer à chaque fois que j’y retourne. ».

Conscient des enjeux d’attirer des nouveaux habitants et de faire revenir nos jeunes partis étudier en dehors du département,  Pierre est résolument investi dans le programme Oh my Lot ! Le 5 juillet, lors des résultats du baccalauréat, il était présent, à nos côtés, dans l'un des lycées du département, pour promouvoir la démarche Oh my Lot ! et  recruter de nouveaux ambassadeurs. Une borne photo avait été installée pour immortaliser ce moment et laisser un souvenir aux lycéens. Au total plus de 150 photos de nos jeunes bacheliers !

Pierre s’était également joint à la première rencontre des ambassadeurs Oh my Lot ! organisée au Liauzu en mai dernier.

Sa participation au programme ne s’arrête pas là ! Saisonnier durant l’été sur un grand site touristique du Lot, il ne manquera certainement pas de faire la promotion du territoire auprès des touristes.