Portraits d'ambassadeurs

Image
lot, attractivite, culture, actualites, evenement

Originaire de Corrèze, Louis-Thomas a vécu à Nanterre près de Paris puis à Toulouse, pour suivre un DUT génie mécanique et productique à l’université. Ses parents possédant une résidence secondaire à Martel, il passe toutes ses vacances dans le Lot depuis dix ans. En tant que fidèle bénévole pour un grand événement culturel du Lot, Louis-Thomas fait partie des ambassadeurs qui participent à mettre en avant la diversité et le dynamisme du territoire.

Après avoir assisté au Festival de Rocamadour pendant plusieurs années, il a rencontré les organisateurs de ce rendez-vous incontournable dans l’exceptionnelle Basilique de la cité, avec l’envie de s’y investir. C’est la troisième année consécutive qu’il est bénévole pour ce grand rendez-vous, dont la seizième édition se déroule du 15 au 26 août 2021.

« Nous sommes vingt bénévoles permanents, mobilisés du 11 au 28 août. Pendant tout le festival, nous mettons en place la scène, le plateau, les lumières etc le matin. L’après-midi, nous réceptionnons des instruments ou préparons les loges. Nous accueillons aussi les artistes qui se produisent le soir en concert. Puis nous recevons le public vers 20h, et surveillons la salle. Une fois la journée terminée, nous avons plaisir à nous retrouver à l’endroit où nous sommes logés. Passionné d’événementiel et de musique classique, le Festival de Rocamadour est vraiment tout ce que j’aime ! »

Son goût pour la musique classique lui est venu du festival. Il s’est même mis à la guitare il y a quatre ans, au piano il y a trois ans et à l’orgue l’année dernière !

© Louis Nespoulous

Image
Jardin Bourian Lot Auzanneau

Le Jardin Bourian et son animatrice Aurélia ont participé à la nouvelle campagne de promotion « Les spots du Lot » pour la saison 2021.

Tout au long de l’été, Dans le cadre de la campagne « Les spots du Lot », trois visuels mettant en avant le cadre de vie lotois seront affichés dans tout le département et diffusés sur les réseaux sociaux. L’objectif ? Montrer aux touristes de passage dans le Lot, qu’ici on a plus de temps pour profiter de ses proches, qu’on bénéficie d’un environnement naturel, sain et ressourçant ; qu’ici on apprécie les choses simples de la vie. L’enjeu ? Leur donner envie de s’installer dans le Lot. Le Jardin Bourian était l’endroit idéal pour illustrer l’un des slogans « Le Lot, le spot où on cultive l’amour des choses simples ». Légumes, aromatiques, papillons, mare, rocaille, compost, hôtel à insectes… Ce jardin collectif est un véritable coin de paradis pour les amoureux de la nature !

Animatrice environnement au Jardin Bourian, Aurélie sensibilise les scolaires (maternelles et primaires) au respect de l’environnement. Elle s’est proposée pour être l’un des visages de cette campagne de communication. Son conjoint, son fils et elle ont joué les figurants. « Le Jardin Bourian était l’endroit parfait pour ce projet. Quand j’ai su qu’ils cherchaient des figurants, je me suis proposée car nous sommes fiers d’être devenus lotois. Tous les ans nous faisons venir des amis pour qu’ils s’installent ici. Nous sommes spécialistes ! Quand ils nous rendent visite, nous leur disons de faire attention parce qu’ils vont finir par rester. D’ailleurs mission accomplie : un couple d’amis va vivre dans le Lot à partir de juillet ».

© Alain Auzanneau

En tant que président de l’association Ren’art, Thomas a à cœur la promotion du Lot. Ambassadeur « Oh my Lot ! » actif, il valorise le département grâce à des vidéos mêlant musique électronique et paysages lotois, diffusées sur les réseaux sociaux.

Cette association lotoise publie sur Facebook des vidéos modernes et dynamiques, à l’image du territoire. En guise d’exemple : un live d’une heure a été tourné sur le Pont Valentré, avec deux artistes parisiens. « L’objectif était de promouvoir le patrimoine local, lui donner de la visibilité à travers la musique, tout en soutenant des artistes, techniciens… Nous avons choisi un monument emblématique pour marquer le coup. Nous aimerions poursuivre notre engagement dans cette démarche de valorisation du territoire ».

Thomas fait partie des membres fondateurs de Ren’art, qui a vu le jour en 2017. Cette association organise des événements culturels et a créé son propre label de musique électronique. Elle est aussi à l’origine d’un événement incontournable : la pétanque électronique, qui a lieu à Lalbenque et pourrait se développer à Toulouse. Le concept ? Un tournoi de pétanque en musique, avec buvettes, coins pour se poser, jeux pour enfants… L’association regroupe aujourd’hui une quarantaine de bénévoles.

Thomas a fait des études d’économie et de gestion. Il a travaillé aux Docks à Cahors pendant un an, en service civique. Puis il a suivi un master Communication et administration des activités culturelles à l’université de Toulouse. Actuellement en stage de fin d’études à l’institut supérieur des arts de Toulouse (pôle musique), il aimerait s’installer dans le Lot à long terme et pour cause : « Le cadre de vie est exceptionnel, et beaucoup d’initiatives culturelles sont mises en place sur le territoire ». Thomas est musicien à ses heures perdues, et a également fait 7 ans de rugby.

De plus en plus de Lotois prennent des initiatives qui contribuent à faire rayonner le territoire. Vous aussi, rejoignez le réseau des ambassadeurs « Oh my Lot ! »

 

Ce concert, filmé sur le pont Valentré et diffusé le 16 juin, a été soutenu par le programme "Oh my Lot !" dans le cadre des actions à destination des jeunes lotois. L'objectif est d'aider nos jeunes à concrétiser leur projet afin de leur permettre de rester plus facilement dans le Lot.

Image
lot, attractivite, oh my lot, portrait, temoignage, ambassadeurs, capdenac

Axel et Fanny, ambassadeurs « Oh my Lot ! », mettent à l’honneur les vallées du Lot et du Célé dans la prochaine édition de Départementales Magazine.

Tous deux journalistes, Axel et Fanny ont créé leur magazine en 2020, un semestriel de 250 pages qui propose des promenades poétiques : un mélange de portraits variés (chefs, agriculteurs, artistes…), de photographies argentiques et de projets. Après un premier numéro sur Lille, ils mettent en avant le Lot dans l’édition prévue le 21 juin 2021. Ils ont notamment réalisé le portrait de Damien Marty, artisan fromager à Cahors, célèbre pour son brie aux truffes. « Nous essayons de mettre en avant des personnes qui font vivre le territoire. Cela peut-être des gens connus (le chef Sébastien Bras), le propriétaire du café où nous avons l’habitude d’aller… » L’ouvrage est en vente sur departementalesmagazine.com ainsi que dans les librairies des grandes villes (Toulouse, Marseille, Lyon…) De quoi faire rayonner le Lot un peu partout en France !

Mais Départementales Magazine c’est avant tout l’histoire de leur rencontre. Axel a toujours vécu à Lille, tandis que Fanny a passé plusieurs années à Bruxelles avant de le rencontrer. Ils sont aujourd’hui rédacteurs techniques chez Microsoft. Fanny a fait des études de géographie, puis passionnée d’écriture, elle a travaillé dans la presse féminine pendant dix ans. Axel a suivi une formation en média, culture et communication avant de rejoindre aussi Microsoft. Fin 2019, lors de vacances à Figeac, ils ont eu un véritable coup de cœur pour le Lot. Ils ont pris la décision de s’y installer en seulement 24h ! 

Image
lot, attractivite, oh my lot, portrait, temoignage, ambassadrice, jouet

Lotoise pure et dure, Violaine fait la promotion du département sur les réseaux sociaux, dans le cadre de son activité professionnelle.

Passionnée de jouets, elle travaille chez Jouéclub à Capdenac-le-Haut : une entreprise indépendante appartenant à la famille de son conjoint. Sur Facebook et Instagram, elle publie du contenu dynamique et diversifié, à l’image du territoire. « J’essaie de réaliser des photos représentatives du Lot, sa douceur de vivre et ses beaux paysages ». Véritable professionnelle du #ohmylot, elle le mentionne régulièrement dans des publications représentant des scènes de la vie quotidienne, avec des Lotois, notre cadre de vie (comme ici par exemple) : autant de raisons qui font de notre territoire un département où il fait bon vivre. On y retrouve les valeurs « Oh my Lot ! » de partage, hédonisme, simplicité, sérénité, et même une pointe d’humour : on adore. Violaine apporte donc sa pierre à l’édifice du programme d’attractivité !

Originaire de Cajarc, elle a fait des études de gestion et commerce. Elle a travaillé dans une boutique de lingerie à Figeac, avant de rejoindre l’entreprise familiale. Maman d’un petit garçon de trois ans, elle a toujours vécu dans le Lot, et pour cause : « Tout nous pousse à rester : le travail en famille dans une entreprise indépendante, la beauté de notre région, la qualité de vie pour nos enfants, la proximité de notre famille… »

De plus en plus de Lotois prennent des initiatives qui contribuent à faire rayonner le territoire. Vous aussi, rejoignez le réseau des ambassadeurs « Oh my Lot ! »