Portraits d'ambassadeurs

Image
lot, attractivite

Quentin, directeur d’hôtel et ambassadeur « Oh my Lot ! », favorise le rayonnement et la notoriété du territoire. Comment ? En valorisant la qualité de vie dans le Lot auprès de ses clients.

Après une enfance heureuse à Martel, Quentin a fait des études de finance à Marseille. Il a exercé le métier de banquier d’affaires à Bordeaux pendant trois ans, avant de rejoindre l’hôtel familial en 2019. Son père et lui gèrent l’Ibis et l’Ibis budget de Cahors, en tant que propriétaires franchisés. L’un s’occupe des travaux de rénovation, de la maintenance quotidienne et de la gestion administrative, tandis que l’autre est aux manettes côté personnel, planning et relations commerciales. Leurs hôtels attirent chaque année un nombre important de vacanciers et de clients de passage. Quentin a donc sa carte à jouer pour promouvoir le territoire, et il ne le fait pas à moitié ! En collaboration avec « Oh my Lot ! », il a contribué à l’opération des sets de table, imprimés dans le cadre de la campagne estivale « Le Lot, bien plus qu’une étape » et mis à disposition des restaurants et campings lotois. Il a ainsi proposé son hôtel Ibis pour être point de retrait auprès des restaurateurs cadurciens. Il a aussi aménagé l’espace petit déjeuner avec de la PLV (carte du département, photos des villages qu’il aime) pour donner de la visibilité au territoire. Il oriente même ses clients en recherche de bien à acheter vers des agences immobilières. Il constitue donc un véritable relais pour toucher les touristes et les futurs habitants.

Quentin habite à Labastide-Murat et ne boude pas son plaisir de goûter aux joies de la vie dans la Lot. « C’est le plus beau département de l’univers, il y fait bon vivre. J’ai bien aimé les grandes villes, mais je préfère les arbres aux immeubles. On vit beaucoup plus sereinement, d’abord d’un point de vue financier. Les salaires sont moins élevés, mais le coût de la vie l’est bien moins aussi. Cet argent économisé permet de partir en vacances ou faire des activités variées (spéléologie, escalade…) Puis ici tout est à 30 kilomètres, mais à la fois tout est proche. Alors que quand je travaillais en ville, je mettais 1h15 pour faire 9 kilomètres ».

Entre l’hôtel et son petit garçon, Quentin n’a pas le temps de s’ennuyer ! « Avant j’avais des loisirs, maintenant je suis chef d’entreprise et papa d’un garçon d’un an. Je suis assez gaga de cette peluche, et je trouve ça plus sympa qu’il apprenne à marcher dans l’herbe, plutôt que sur du béton ».

Image
lot, attractivite, portrait, ambassadeur

Nicolas, lotois et ambassadeur « Oh my Lot ! », a à cœur la mise en valeur du territoire. Dans le cadre de son activité professionnelle, il représente les couleurs du Lot lors de compétitions d’équitation. Son équipe a notamment participé aux championnats de France dans le Loir-et-Cher fin juillet.

Originaire de Cahors, Nicolas a toujours voulu travailler auprès des chevaux. Après un BEPA activités hippiques, il a été employé par la ferme équestre du Pech Merle située à Cabrerets. Il a ensuite obtenu son BPJEPS tourisme équestre, et a rejoint le Club Hippique du Quercy en apprentissage. Il est également passé par le domaine équestre de Lauzerte, avant de revenir au Club Hippique il y a 12 ans, où il a débuté comme cavalier. Aujourd’hui, il exerce le métier de manager sportif, qui consiste à gérer les écuries, travailler les chevaux, donner des cours d’équitation, préparer les 190 licenciés aux concours et les amener jusqu’aux championnats.

Son équipe a ainsi concouru à l’Open de France 2022 : 9 jeunes ont arboré fièrement leur maillot « Oh my Lot ! » lors des championnats, qui se sont déroulés à Lamotte-Beuvron du 23 au 30 juillet. Une belle opportunité de promouvoir le territoire – propice aux activités de pleine nature et avec de fortes valeurs – et sa qualité de vie. Côté résultats : les cavalières ont décroché la 11ème place en individuel et la 5ème place en équipe. 

Mais ce n’est pas tout ! « Lors des finales départementales – qualificatives pour les championnats de France – qui ont eu lieu dans le Lot, nous avions installé des banderoles « Oh my Lot ! » pour promouvoir la qualité de vie ici ». Vous l’aurez compris, le cheval c’est sa passion dans la vie… Et le Lot aussi !

Image
lot, attractivite

Lotoise d’adoption, Marion joue son rôle d’ambassadrice à merveille. Suivie par près de 36 000 abonnés sur Instagram, elle a travaillé en étroite collaboration avec « Oh my Lot ! » pour organiser un jeu concours dans le cadre du Tour de France et de notre campagne estivale. A la clé, une entrée à gagner pour l'espace Club Tour de France à Cahors, situé juste en face de la ligne d'arrivée. Parmi les conditions de participation : être abonné au compte @ohmylot nouvellement créé. Un joli coup de pouce à la promotion du territoire !

Marion est très active sur les réseaux sociaux, notamment Instagram et Youtube, et ne lésine pas sur le #ohmylot. Cette influenceuse a sa carte à jouer pour donner de donner de la visibilité, et renvoyer une image positive et attractive du Lot. En tant que lotoise de cœur, mordue de vélo et ambassadrice « Oh my Lot ! », c’est tout naturellement qu’elle a été choisie pour mettre en place un jeu concours en collaboration avec « Oh my Lot ! ». Le compte Instagram juste lancé, le timing était tout trouvé. Marion a organisé le concours auprès de sa communauté (non lotoise) et « Oh my Lot ! » lui a offert deux places dans l’espace Club Tour de France à Cahors pour qu’elle en profite avec le/la gagnant(e) du concours.

Vous l’aurez compris : le vélo, c’est sa grande passion ! Son compagnon, qui a d’ailleurs repris un magasin de vélo à Cahors, lui a transmis le virus. « Le Lot offre un terrain de jeu idéal pour les amateurs de sports de nature (vélo, course à pied etc) : parcours superbes, routes calmes... Au-delà de l’environnement naturel qu’on adore, l’ambiance est conviviale et on s’y sent très bien. Le département est agréable à vivre, il nous a plu tout de suite ». Depuis son arrivée il y a 7 ans, Marion poste régulièrement ses sorties vélo et séances de course à pied, valorisant ainsi la pratique sportive dans un cadre magnifique. 

Originaire de la région parisienne, Marion a déménagé à Toulouse pendant son adolescence. Après avoir obtenu son agrégation, elle a commencé sa carrière de professeure d’anglais au Nord de Marseille. Un an après ses débuts, elle a eu la chance de revenir dans l’académie de Toulouse et a été mutée au lycée Clément Marot à Cahors. Le hasard fait bien les choses : elle n’avait jamais mis les pieds dans le Lot, mais a décidé d’y rester définitivement. Et pour cause : quoi de mieux qu’un département naturellement sport pour une athlète ?

Petit à petit, Marion fait son nid. Elle a fait construire une maison à Lalbenque, où elle habite actuellement. Maman d’une petite fille de 3 ans, elle a réduit son rythme d’entraînement même si la passion du vélo l’habite encore. Durant son temps libre, elle fait également partie du conseil municipal de Lalbenque, en tant que déléguée aux affaires scolaires et à l’enfance. 

marion-concours

Marion et Fabrice, le gagnant du jeu concours, venu de Grenoble !

Image
lot, attractivite

Originaire de Lherm, Erick, élevé en Afrique avec ses parents expatriés, est fier d’appartenir au réseau d’ambassadeurs « Oh my Lot ! ». Dans le cadre de son activité professionnelle, il défend les couleurs du Lot lors de concours organisés à l’échelle nationale.

Le cheval, c’est son dada. Tombé dedans quand il était petit, il en a fait son métier. Diplômé d’une école de commerce spécialisée dans la coopération agricole et l’industrie agro-alimentaire, il a repris la ferme de ses grands-parents à Lherm. Il a également exploité avec sa société le Château d’Aynac pendant plusieurs années et proposé des activités de classes découverte, d’équitation, de séjours en roulotte, réceptions, séminaires…

« La première fois que je suis monté à cheval, je ne marchais pas encore. J’ai participé à d’innombrables compétitions et championnats équestres et d’attelage. En tant que commissaire de courses de la société de Gramat, je garde un pied à l’étrier et continue à vibrer lors des courses. Bien entendu je monte, j’attelle et je débourre encore les chevaux ».

Il dirige actuellement la Maison Familiale Rurale (MFR) de Terrou, et y travaille depuis plus de 30 ans. Quézako ? Un établissement proposant des formations en alternance aux métiers du cheval, de la petite enfance et des services. L’occasion de faire la promotion du département auprès des élèves et de leurs familles et amis. En effet, la MFR accueille des jeunes venant de toute la France.

Mais ce n’est pas tout ! Les élèves d’Erick, qu’il coache encore, ont été médaillées d’or et de bronze au Challenge Equi-Trait Jeunes du Concours Général Agricole 2022. L’objectif de cette compétition ? Faire découvrir l’utilisation des équidés de travail, à travers des épreuves d’élevage (toilettage, modèle et allures), d’attelage, de traction etc. A noter également : trois jeunes de la MFR ont été lauréats du premier concours « Un des Meilleurs Apprentis de France » destiné à promouvoir les soins dans les métiers du cheval et développer le goût du travail bien fait et de l’excellence. Un palmarès qui fait de lui et son établissement un porte-étendard du Lot !

En dehors de l’équitation, du management, Erick aime les voyages et le bon vin. Il fait d’ailleurs partie de la Confrérie des Vins des Coteaux du Quercy.

Image
lot, attractivite

Lotois jusqu’au bout des doigts, Tom a toujours vécu à Pradines près de Cahors. Titulaire d’un BTS conception de produits industriels, il est actuellement en service civique au sein de la Ligue de l’enseignement, et plus particulièrement de Media 46 Productions. En tant que bénévole pour l’Ultra Trail Causses & Vallées Lot Dordogne, Tom fait partie des ambassadeurs qui participent à mettre en avant la diversité et le dynamisme du territoire.

Après des mois d’attente liés à la situation sanitaire, Tom est prêt à s’investir dans cet événement, dont la troisième édition se déroule les 14 et 15 mai 2022.

« Nous sommes entre 80 et 100 bénévoles sur l’événement. La plupart viennent du Lot et certains de Paris, Toulouse, un peu partout. J’ai plusieurs missions avant l’UTCV : faire du repérage sur les sentiers, les nettoyer pour qu’ils soient praticables, baliser pour guider les participants… Cela permet aussi d’entretenir les chemins pour d’autres usagers comme les clubs de VTT, les randonneurs ou ceux qui font le chemin de Saint Jacques de Compostelle. Cet événement qui a lieu dans le Lot est unique en son genre, avec un parcours aussi long. Il rassemble et intéresse beaucoup de monde. Je suis ravi d’y participer en tant que bénévole et d’allier pratique du VTT, une de mes passions, et découverte du territoire. Le parcours de l’UTCV est d’ailleurs représentatif de la diversité des paysages lotois et des innombrables possibilités pour la pratique sportive ».

Dans la vie, Tom aime le VTT bien sûr, la randonnée, les jeux vidéo mais aussi réaliser des vidéos sur son département qu’il aime tant.