Christophe Watrelot

 
 
Le Président de l’Association des Campings du Lot, Christophe Watrelot a fait le point sur l’opération menée en partenariat avec « Oh my Lot ! » pour inciter les touristes à venir s’installer sur le territoire.

Christophe Watrelot


Les campings du département ont été dotés de supports de promotion du programme d’attractivité à destination des touristes, dont des sets de tables, cartes postales et flyers. « L’opération est bonne » estime d’emblée le propriétaire du camping Le Bois de Sophie de Lacapelle-Marival. « Les premiers ambassadeurs du Lot, c’est nous ajoute-t-il, nous sommes le principal point de contact des touristes avec le Lot ».

« Nombreux sont les nouveaux Lotois qui sont d’abord venus en tant que touristes », explique Christophe. Un fait corroboré par les données récoltées par le programme d’attractivité « Oh my Lot ! », dont la campagne estivale ciblait précisément les touristes tombés amoureux du Lot pendant leurs vacances. La documentation d’« Oh my Lot ! » fournie aux vacanciers par les campings permet de répondre à leurs interrogations, et de les renvoyer vers le réseau accueil. « Nous avons beaucoup de touristes qui nous posent des questions pour savoir comment s’installer dans le Lot, raconte le propriétaire de camping. Ils demandent notamment quelles industries sont présentes sur le territoire, pour savoir si c’est compatible avec leur profession » complète Christophe.

L’attrait du Lot pour les touristes n’est pas nouveau selon lui. « J’ai un ancien client, kinésithérapeute, qui est désormais mon voisin, évoque-t-il. Un autre a repris une épicerie-bar-tabac sur le territoire. Il y a plusieurs anciens clients que je croise au supermarché, et qui m’annoncent qu’ils viennent d’acheter dans le coin ! » Si les touristes sont séduits par le Lot, c’est un peu grâce à ses paysages. Mais aussi grâce à son cadre de vie, et à la promotion qu’en font nos ambassadeurs comme Christophe. « Quand on leur raconte notre mode de vie, ils ont des étoiles dans les yeux, raconte-t-il. J’emmène parfois des clients en randonnée. Quand en arrivant sur un point de vue je leur explique que nous y faisons régulièrement des pique-niques en famille, je vois leurs yeux commencer à briller… »

Pour cet acteur du tourisme, la promotion du Lot comme lieu de vie et non seulement comme lieu de villégiature est primordial : le tourisme ne se suffit pas à lui-même « Nous avons besoin de développer nos services. La population du Lot est vieillissante, analyse Christophe. L’installation de nouvelles familles permet de pérenniser l’épicerie du village par exemple. Et ça, c’est aussi bon pour nos anciens » assure-t-il.