Portraits d'ambassadeurs

Image
Ana Ribeiro

Une ambassadrice déjà active

Arrivée de Lisbonne en 2012, Ana s’est installée à Saint-Céré à la suite d’une opportunité professionnelle.  « 1 500 km me sépare de ma ville natale, mais je ne regrette rien. Dès que je suis arrivée à Saint-Céré, j'ai eu l'impression d'avoir plongé dans un morceau de ciel, de paradis. Tellement charmant et accueillant, tellement vert et inspirant. Cette région que je découvre à chaque sortie est lénitive. Ici, le temps nous concède encore le temps de respirer à pleins poumons et d'admirer les choses plus simples. » 

Assistante auprès des personnes âgées, elle est fière de pouvoir leur apporter de l’aide et d'apaiser leurs inquiétudes. « Je me sens très bien dans ma mission professionnelle et ceci est un complément très important sur la qualité de vie et le bien-être personnel. » 

Ana souhaite s’investir dans la promotion du Lot et plus particulièrement dans l’accueil des nouveaux arrivants. Mais, elle est déjà une ambassadrice active puisque cinq de ses amis sont venus du Portugal pour vivre et travailler à Saint-Céré.

Image
Dorothée Dubuisson

"Je suis intimement convaincue que nous saurons trouver la voie pour mettre en lumière l’attractivité de nos villes et villages. "

"Lorsque j’ai été informée de la mise en place du programme « Oh my Lot ! » j’ai immédiatement été séduite par le concept : permettre aux familles qui souhaitent vivre dans notre beau département de s’y installer confortablement. Nous avons fait ce choix de vie il y a 7 ans et ce changement de vie radical s’est opéré tout naturellement car les habitants nous ont accueillis avec ce qui fait la force de ce territoire : authenticité et simplicité, écoute et partage.

J’ai envie que chacun puisse vivre ce que nous avons eu le privilège de vivre."

Dorothée, chef d'entreprise d'Inéo Gestion à Figeac, a rejoint le comité de pilotage, mis en place pour réaliser le suivi des actions visant à renforcer l’attractivité du Lot. Constitué d'acteurs institutionnels, d'entreprises et d'acteurs locaux, il s'est réuni le 19 avril dernier.

" Le comité de pilotage réunit toutes les forces vives du territoire. J’ai remarqué un profond respect et une très grande qualité d’écoute. Des débats clairs, francs, animés et des échanges très encourageants. Je suis intimement convaincue que nous saurons trouver la voie pour mettre en lumière l’attractivité de nos villes et villages.  

J’aspire à mettre ma pierre à l’édifice, porter haut les couleurs du département, arborer fièrement le chapeau et les broches « Oh my Lot ! » ; je suis volontaire pour assurer des temps de présence aux forums et témoigner activement."

 

« Ce sont d’abord les relations humaines qui font la force d’un réseau. »

Dans l’atelier de Dorothée Blanpain, ça tape, ça scie, ça démonte, ça reconstruit. « J’ai toujours aimé le bois et le bricolage. ». Originaire du Nord-Pas-de-Calais, c’est à Crayssac qu’elle a choisi d’ouvrir son entreprise Lot of palettes en 2018, pour fabriquer du mobilier à partir des emballages bois perdus. « On est producteur local. L’attractivité, c’est consommer local. » 

En devenant ambassadrice du programme « Oh my Lot ! » elle souhaite véhiculer les valeurs de l’économie sociale, solidaire et circulaire mais aussi sensibiliser à la culture de réseau. « Ce sont d’abord les relations humaines qui font la force d’un réseau. C’est ensemble qu’on est capable de faire des bonnes choses. ». 

Le Lot pour Dorothée ? C’est un retour aux sources, à la nature. Ici, elle prend le temps de vivre : « Depuis que je vis dans le Lot, je n’ai plus de montre ».

Image
Patricia Lapeze ambassadrice Oh my Lot

« Je n’ai jamais pensé quitter le Lot ! »

En entrant dans la boutique de Patricia Lapèze, l’accueil est souriant. On est éveillé par le parfum et la beauté des fleurs mais aussi par la créativité des compositions florales… « Mes clients me connaissent depuis que je suis toute petite ». Patricia est une enfant du Lot. Pour elle, le Lot ce sont les gens. « Les Lotois sont très attachés et enracinés à leur territoire. Ils sont vrais. ». Après s’être formée deux ans dans le Lot-et-Garonne, elle est revenue exercer son métier d’horticultrice sur l’exploitation familiale à Montcuq. « Je n’ai jamais pensé quitter le Lot ! ». Elle y a ouvert, en 2010, le 1er magasin de fleurs, Fleurs du Quercy. « Lorsque je partirais à la retraite, j’espère qu’un nouveau fleuriste reprendra mon magasin. ». Et nous aussi, car c’est bien l’un des objectifs du programme Oh my Lot !

« Je n’ai pas le temps de m’ennuyer ! ». 
Musicienne, elle participe à des ateliers de danse trad’ avec l’association Les Pastourels de la Tour. En plus de ses nombreuses activités, elle a souhaité adhérer au programme Oh my Lot ! pour faire connaitre la qualité de vie dans le Lot. Lors de ses déplacements professionnels à Toulouse, elle n’hésite pas à affirmer son identité lotoise. Prenant son rôle d’ambassadrice à cœur, elle participe à son échelle en utilisant les différents outils de communication disponibles dans la boîte à outils.

Image
Sia Christophe

Hôtelier-restaurateur à Cajarc depuis 2016.

« Avec ma femme Valérie, nous gérons un hôtel, un gîte étape, un restaurant et un centre de relaxation. Nous sommes arrivés de Champagne. Ce qui m'a séduit ici, c'est ce qui est résumé dans notre accroche à l'hôtel : on y est très cosy, très relax, très Lot quoi ! Il faut dire que Valérie et moi, nous sommes passés d'une métropole, à un territoire vierge, doté d'une vraie "sérénité environnementale". J’adore Pech Laglaire à Gréalou. Il s'agit d'un dolmen inscrit au patrimoine de l'UNESCO. Situé sur le GR 65, avec une vue panoramique, entre vallées du Lot et Célé et une vue imprenable c'est vraiment un coin sympa qui nous rend humain et humble ».